L'ADMR de Seine-Maritime croit en un nouveau départ

Le tribunal de Rouen a validé le plan de continuation de la fédération ADMR de Seine-Maritime. L'association était placée en redressement judiciaire depuis 2015.

13/02/2017 à 12:14 par jeromeburesi

Le tribunal de Rouen a validé le plan de continuation de la fédération ADMR de Seine-Maritime. L'association était placée en redressement judiciaire depuis 2015 (photo d'illustration). -
Le tribunal de Rouen a validé le plan de continuation de la fédération ADMR de Seine-Maritime. L'association était placée en redressement judiciaire depuis 2015 (photo d'illustration). -

C’est un nouveau départ pour la Fédération ADMR de Seine-Maritime. Depuis septembre 2015, l’association d’aide à domicile était placée en redressement judiciaire.

> Lire aussi : Difficultés de l’ADMR : une aide à domicile témoigne

Après tous ces longs mois de procédures, le tribunal administratif de Rouen a finalement validé le plan de continuation porté par la direction et les syndicats. Agnès Planchon, vice-présidente confirme :

«C’est une grande satisfaction. La direction et les syndicats ont travaillé ensemble sur ce plan »

Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, la fédération, basée à Montville, près de Rouen, n’était plus en mesure de supporter une situation financière difficile.

«Nous avons maintenant dix ans pour apurer nos dettes ».

La dette représenterait 6 millions d’euros, selon nos confrères de Paris Normandie.

Un plan de réorganisation

L’ADMR 76 bénéficie d’une aide d’1,5 million d’euros de l’association nationale. La somme est actuellement bloquée sur un compte.

« Nous espérons ne pas avoir à y toucher ».

Ce plan de continuation s’est accompagné d’un plan social. 227 postes d’auxiliaires de vie ont ainsi été supprimés sur 1 200. «Il y a eu plus de départs volontaires, 130, que de licenciements subis», indique Agnès Planchon. Les secteurs de Eu et de Criel-sur-Mer ont été touchés. 33 emplois administratifs ont également été supprimés. L’association doit maintenant recruter un nouveau directeur. L’intérim est assuré par la présidente, Joëlle Jabiol.

L’association espère retrouver une ambiance plus sereine. Il faut maintenant reconquérir la confiance des personnes ayant besoin de soins à domicile.

«Nous devons faire savoir que l’ADMR poursuit ses activités pour l’aide à domicile».

Des permanences ont lieu à Criel-sur-Mer, au Centre Communal d’Actions Sociales, et à Incheville.

Le reportage de nos confrères de France 3 Normandie :

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Eu - Lundi 26 juin 2017

Eu
Lun
26 / 06
21°/13°
vent 65km/h humidité 90%
Mar22°-14°
Mer20°-15°
Jeu19°-14°
Ven18°-12°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter