Eu L'Office Municipal des Sports de Eu vit une période troublée

Yves Derrien, le maire de la Ville d'Eu (Seine-Maritime) a fait le point sur le dossier de l'Office Municipal des Sports. L'association n'a plus de bureau pour la faire fonctionner. Mis en cause, le premier magistrat se défend.

15/04/2017 à 19:27 par jeromeburesi

Yves Derrien, maire de la Ville d'Eu et Gérard Prin, conseiller municipal délégué aux sports ont voulu mettre les choses au clair concernant l'Office Municipal des Sports. -
Yves Derrien, maire de la Ville d'Eu (Seine-Maritime) et Gérard Prin, conseiller municipal délégué aux sports ont voulu mettre les choses au clair concernant l'Office Municipal des Sports, en ce mois d'avril 2017.

Le maire en a marre. C’est un peu le message de Yves Derrien, le premier magistrat de la Ville d’Eu (Seine-Maritime). En ce mois d’avril 2017, il a souhaité rencontrer la presse pour mettre les choses au clair concernant l’Office Municipal des Sports. Yves Derrien était accompagné par Gérard Prin, conseiller municipal délégué aux sports. « Des documents circulent. Ils me mettent en cause auprès des présidents d’associations sportives », assure le maire.

L’office municipal des sports
L’office municipal des sports est une association dans le sens de la loi de 1901. Selon le maire : « Elle est destinée à représenter le monde sportif eudois auprès de la municipalité. C’est important pour la mairie, dans la gestion des équipements sportifs, dans la gestion des événements collectifs comme la fête du sport, la manifestation des sportifs méritants et dans le support financier aux associations ».

Sans président

L’association vit une période troublée depuis la démission de son ancien président, Jean Richard, et d’une grande partie du bureau, en dehors du trésorier Gérard Prin. Un bureau devait être reconstitué.

> Lire aussi : Démissions en masse à l’Office municipal des sports de Eu

Dans le même temps, l’association souhaitait modifier ses statuts

« pour les rendre conforme à ceux qui sont recommandés par l’association nationale. L’OMS se doit de mon point de vue d’être indépendante du pouvoir politique. Il m’a été proposé d’abandonner la présence du maire en tant que membre du conseil d’administration. J’ai immédiatement donné mon accord ».

Il s’agissait également de limiter à 4 le nombre de représentants de la municipalité au sein du bureau.

« Il ne s’agissait d’intégrer dans ce bureau que les membres de l’équipe municipale très proche du sport ».

Les candidats renoncent

Une réunion a été organisée afin de présenter ces nouveaux statuts et d’élire le nouveau bureau. « La réunion s’est mal passée », affirme Yves Derrien.

« La politique politicienne s’est immiscée dans ce dossier. Devant ces regrettables échanges, le bureau qui souhaitait prendre en charge la destinée de l’association a refusé de continuer. Je regrette cette décision mais je la comprends ».

Le maire affirme qu’il n’est en rien responsable de la situation.

« Je déteste l’injustice et je ne veux pas être accusé à tort. Je ne peux, quoi qu’en pense, Jean Richard, être tenu pour responsable de ces échanges ».

Yves Derrien a assuré que sa volonté était bien de voir perdurer l’Office Municipal des Sports, avec la constitution d’un nouveau bureau. En attendant, il a assuré du maintien des manifestations :

Jean Richard s’explique

Yves Derrien met en cause l’attitude de Jean Richard, son ancien adjoint et ancien président de l’Office Municipal des Sports…

> Lire aussi : L’adjoint aux sports jette l’éponge.

Jean Richard se défend.

« L’utilisation de mon courrier pour justifier le renoncement des candidats est un très mauvais prétexte, voire un leurre ».

Selon lui, les débats lors de la réunion sur les nouveaux statuts « ont été animés mais sont restés corrects ».

Il conteste le point des statuts voulant limiter à quatre le nombre d’élus dans les instances de l’Office Municipal des Sports.

« Une commission sport est constituée au sein du conseil municipal. Elle regroupe six membres de la majorité, en plus du maire, et cinq membres de l’opposition. L’élection de seulement quatre élus pour siéger à l’OMS aurait évincé l’opposition. Je n’ai jamais fait de politique au sein de l’office municipal des sports. Mais en dehors de l’association, il s’agit bien d’avoir des liens avec les politiques ».

Il s’interroge par ailleurs sur le renoncement des candidats.

« Pourquoi les élus ont renoncé ? Y-a-t-il une volonté de mettre en difficulté l’association ? ».

Une affirmation rejetée par Yves Derrien a assuré que sa volonté était bien de voir perdurer l’Office Municipal des Sports.

76260 Eu

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Eu - Mardi 22 août 2017

Eu
Mar
22 / 08
23°/15°
vent 36km/h humidité 71%
Mer20°-16°
Jeu18°-14°
Ven22°-12°
Sam21°-14°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter